Vos cahiers d’été spécial Hommes : la diplomatie conjugale

bonheur On commence à le savoir, les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus, et sur ces deux planètes, les langues ne sont pas les mêmes. C’est sans doute la raison pour laquelle la communication inter-sexe reste un mystère intersidéral.

Il n’est en effet pas rare qu’un homme tienne en toute innocence des propos que sa dulcinée juge totalement inappropriés. Car trop souvent, l’homme perd de vue que chaque phrase prononcée est analysée, interprétée et décortiquée par le cerveau féminin. Chaque jour, à cause d’une formulation maladroite, des hommes se voient entraînés dans un engrenage fatal, subissant en rafale l’indignation, la colère, la crise de larmes et l’abstinence de leurs compagnes…

Chez La Nègre, nous souhaitons vous éviter ces situations terribles et déconcertantes. C’est pourquoi nous venons aujourd’hui au secours de la gent masculine. A la manière des meilleurs conseillers conjugaux de San Francisco et de Bourg-en-Bresse, nous vous proposons ici quelques méthodes simples qui vous dévoileront les coulisses de l’interprétation féminine, et vous éviteront ainsi bien des conflits et des escalades inutiles.

Pour illustrer notre propos, nous avons choisi comme thème « les remarques sur le physique ». Messieurs, n’oubliez jamais que l’enveloppe charnelle de votre compagne est un terrain très glissant. Ne dérapez pas.

Démonstration à travers quelques cas concrets :

 

• Elle vous dit : « Je me trouve grosse »
Vous répondez : « Moi, j’aime ta cellulite ».

Pourquoi c’est une erreur : Vous pensiez la flatter avec votre réinterprétation du « je t’aimerai pour le meilleur et pour le pire » ? C’est loupé ! Vous venez juste d’avouer que ça fait déjà des mois que vous avez remarqué sa cellulite, sous tous les angles. Vous avez contemplé sa chair molle sous la douche, sous la couette, débordant du mini-short… Non seulement vous n’avez jamais rien dit, mais pire encore, votre coming-out inattendu révèle que cela fait longtemps que vous « aimez » la peau d’orange en cachette ? PERVERS !

Ce qu’il fallait lui dire : Absolument pas mon Amour, tu es divine.

 

• Elle vient de se faire une teinture blonde
Vous commentez : « Ca te donne un petit air de Patricia Kaas ! »

Pourquoi c’est une erreur : Honnêtement, vous vous êtes mis dans un sacré pétrin. Qu’est ce qui vous a pris, nom de Dieu ? En toute occasion, souvenez-vous que votre compagne est incomparable. En blonde, elle ne ressemble qu’à elle-même : superbe, sublime, indépassable.
Si vraiment vous ne pouvez pas vous passer d’une comparaison, choisissez très soigneusement vos modèles de référence. Une allusion à Grace Kelly ou Audrey Hepburn est éventuellement tolérée.
En revanche, évitez absolument les « Avec tes nouvelles lunettes, tu ressembles à Jean Roucas » ou « Tiens, quand tu chantes, tu as un peu la voix du nain gluant dans Le Seigneur des Anneaux. Tu sais, Smigogol, ou un truc comme ça… Comment il s’appelle déjà ? ».

Ce qu’il fallait lui dire :  mon Amour, tu es divine.

 

• Elle a un bouton d’herpès
Vous commentez : « Ton bouton, là, on dirait une croûte de fromage ! »

Pourquoi c’est une erreur : Je vous vois venir gros comme une maison avec votre « Ben quoi, qu’est ce que j’ai dit ? C’est vrai, après tout ! ». Certes, dans la rue, tout le monde regarde votre compagne avec effroi, et les mères cachent les yeux de leurs enfants pour leur éviter un si terrifiant spectacle. Oui, c’est un fait, ce satané virus a presque défiguré votre bien-aimée. Et c’est pourquoi elle compte plus que jamais sur votre soutien. Il n’y a rien de pire pour une femme que de se voir comme un monstre ou un gros Coulommiers à travers les yeux de son amoureux.
Vous vous souvenez des débuts de votre histoire, quand vous passiez vos soirées à vous contempler comme des merlans frits en vous disant :
– Et si j’avais une jambe de bois, tu m’aimerais encore ?
– Bien sûr, mon Amour !
– Et si je pesais 5 quintaux ?
– Absolument, mon Ange !
– Et si une grosse touffe de poils frisés poussait sur mes orteils ?
– Plus que jamais !
Et voilà que quelques mois plus tard, vous trahissez vos serments d’amour inconditionnel, en indiquant clairement à la femme de votre vie qu’entre vous et elle, il y a évidemment de la tendresse, mais surtout un gros bouton d’herpès… Quel félon vous faites !

Ce qu’il fallait lui dire : Mon Amour, tu es divine. Ce minuscule bouton ne se voit quasiment pas et n’entrave en rien ta beauté. De quel bouton parle-t-on, d’ailleurs ?

 

• Elle vous dit : « Je t’ai remarqué dès la première fois où je t’ai vu »
Vous répondez : « Ha ? Moi j’avais plutôt flashé sur ta copine Pamela ».

Pourquoi c’est une erreur : Votre phrase indique que pour vous, elle n’est qu’un deuxième choix. Dès que vous en aurez l’occasion, vous vous rabattrez sur Pamela, qui elle, a le mauvais goût de ne pas avoir de cellulite incrustée (même si vous adorez ça). Souvenez-vous, Messieurs : ne faites JAMAIS un compliment physique sur une amie de votre compagne. Contentez-vous d’un inoffensif « Elle est marrante », car tout le monde sait bien qu’une fille drôle est forcément laide. Mieux encore, n’hésitez pas à balancer une remarque tout à fait malhonnête du style « C’est sûr, Pamela est sympa, mais ses mini-jupes, ça fait quand même très mauvais genre ». Votre compagne accueillera avec une grande bienveillance ce bitchage sur ses amies.

Ce qu’il fallait lui dire : Moi aussi, mon Amour. Tu étais divine ce soir là.

 

• Elle vous regarde, vous la regardez, tout semble bien se passer
D’un seul coup, vous dites : « Ca t’irait quand même super bien d’avoir de gros seins »

Pourquoi c’est une erreur : Vous avez tenu ce propos sans penser aux conséquences, un peu comme vous auriez dit « ce serait super qu’on puisse aller sur Mars ». De son côté, elle a compris que son physique actuel ne vous convenait pas, et que pour vous plaire, vous lui demandez l’impossible. Faites marche arrière et oubliez pour toujours toute évocation à un changement d’allure réaliste ou irréaliste : « Ca serait super si tu faisais 20 cm de plus / que tu sois un homme / que tu aies des ailes de chauve-souris ». Une fois encore, souvenez-vous : votre compagne est parfaite telle qu’elle est.

Ce qu’il fallait lui dire : Mon Amour, dans tout l’univers, je n’ai jamais rencontré de créature aussi divine que toi.

 

En conclusion, les meilleures techniques pour éviter les drames causés par des remarques inopportunes peuvent être résumées par un acronyme simple : MPLOVT.
MPLOVT comme Mentir, Porter des Lunettes Occultantes, Vous Taire.
En respectant ces 3 fondamentaux, vous n’aurez plus jamais de problème dans votre couple, et entrerez dans un état de béatitude conjugale éternel.

Pour les siècles des siècles, Amen !